Votez
Membres
Sujets
Messages
Welcome
Sujets Récents
Discord
Membres en ligne
Evénements en cours
Nos partenaires











Posteurs de la semaine
Posteurs du mois
Crédits : Design réalisé par Yukki et codé par Fredou. Sous © Copyright France. Lien vers les crédits complets.
» Le Solo Wedding
Hier à 20:36 par Atsou

» Watashi ga Motenai no wa Dou Kangaete mo Omaera ga Warui! (Watamote !)
Hier à 20:15 par Atsou

» Présentation de MadSushi
Hier à 20:11 par Atsou

» Réservations de fiches (animes, mangas, films d'animation)
Hier à 07:34 par Tsumiki

» Connaissez-vous bien les autres membres de NS ?
Dim 23 Juil 2017, 21:20 par Euffy

» Linkin Park
Dim 23 Juil 2017, 13:46 par Elow

» Les animations CB reviennent ~~
Lun 17 Juil 2017, 21:32 par Elow

» Qu'est ce qu'on mange ?
Lun 17 Juil 2017, 19:20 par Meushi

» Qui suis-je 2
Lun 17 Juil 2017, 16:56 par Elow

» Galerie de MadSushi
Dim 16 Juil 2017, 12:37 par Camua

» Bo Bun au boeuf (Vietnam)
Dim 16 Juil 2017, 12:35 par Camua

» Cherche le symbole 2
Dim 16 Juil 2017, 12:22 par Camua

» Partenariat avec "Previously On"
Sam 15 Juil 2017, 16:09 par Elow

» Quizz Screenshot 2
Sam 15 Juil 2017, 15:58 par Elow

» Partenariat avec "Saigo Seizon"
Sam 15 Juil 2017, 15:45 par Elow

Atsou4 Messages - 57%
 
Nareshi2 Messages - 29%
 
Tsumiki1 Message - 14%
 
Elow79 Messages - 36%
 
Medhi46 Messages - 21%
 
Euffy41 Messages - 19%
 
Nareshi11 Messages - 5%
 
Hansha11 Messages - 5%
 
Camua10 Messages - 5%
 
Michiyo9 Messages - 4%
 
Tsumiki5 Messages - 2%
 
Atsou4 Messages - 2%
 
MadSushi4 Messages - 2%
 

 Les clichés des shoujoAller à la page : Précédent  1, 2
Messagepar Gedomaru le Mer 11 Juil 2012, 00:03
Rappel du premier message :

Voilà un sujet intéressant n'est ce pas?

N'étant pas fan de shôjos je ne pourrais pas vraiment critiquer moi-même donc voici une critique bien sympathique d'une lectrice de shojo-manga!

"Voilà, aonako a bien peur, elle se sent comme une élève allant au tableau mais elle prend son courage à demain, ouvre le bloc-note et fait un superbe copier coller parfaitement maîtrisé :

Les clichés du shojo

On le sait, chaque manga a son genre, ses codes... et bien sûr ses clichés. Si certaines oeuvres les contournent ou exploitent habilement, d'autres abusent volontiers de ces bons vieux clichés, une source sûre d'inspiration et de scène préfabriquées, qui marchent toujours auprès d'une petite part du public non averti. Je vais donc essayer ici d'en répertorier quelques uns, bien que la liste risque de s'allonger inexorablement.


Cliché des situations

- La chute de l'héroïne: Les héroïnes sont des êtres très adroits, et si il vous arrive seulement de chuter lors des jours de verglas sévère, sachez que les héroïnes digne de ce nom, les vraies, ont le don de chuter n'importe quand, n'importe où et ce, quel que soit le mois de l'année. Vous êtes jalouses, avouez-le! Et oui, la route est longue et nous avons encore bien du chemin à faire pour les égaler alors entrainons-nous durement!

- Le baiser involontaire: La technique que nous avons vu précédement entraîne parfois un baiser indésiré avec le héros. Qui a dit que c'est exactement ce que cherchait l'héroïne?

- Le baiser dans le sommeil: Généralement, l'héroïne n'est pas assez vicieuse pour faire ça et c'est le héros qui, durant le sommeil de sa belle, lui offre un premier baiser spectaculairement romantique. Ce qu'il avait pas prévu en revanche, c'est qu'elle était parfaitement réveillée, la petite maline, et oui! Faire semblant de dormir, une feinte à retenir! Définitivement.

- Les sources thermales: Quand une mangaka n'a plus d'idées pour son histoire, ou bien lorsqu'elle a envie de se faire plaisir en se faisant payer un petit voyage aux sources thermales aux frais de l'éditeur sous prétexte de prendre de la documentation pour un moment-clé de son manga, on a le droit à un chapitre sur ce lieu très prisé des japonais. Les japonais affectionnent ce moment sacré du bain, gorgé de rituels et de codes que nous ne maîtrisons pas tout à fait, nous, pauvres occidentaux. Pour en revenir au cliché en lui-même, pas grand chose à dire si ce n'est que c'est l'occasion de voir nos personnages en yukata, ce petit kimono léger tellement agréable à porter. Si on a envie de pimenter un peu ce passage, on fait bêtement s'évanouir quelqu'un dans les sources. Et puis c'est aussi l'occasion unique de voir nos personnages en petite tenue, ça peut (parfois) valoir le détour (je crois). Ce qui donne lieu à un autre cliché aussi...

- Ils se surprennent en petite tenue: Et oui! Ca peut arriver, n'importe où n'importe comment! Enfin presque. Le héros surprend donc l'héroïne en petite tenue. Ou vice verca. Ou même encore mieux! Les deux en petite tenue se surprennent mutuellement par le plus grand des hasards! Lieux de prédilection du drame: les vestiaires du ryokan ou du lycée. En général, l'héroïne rougit, panique, perd ses moyens ou frappe instinctivement avec tout ce qui lui passe sous la main (parfaite mais tout de même pudique). Le héros lui, ne frappe jamais mais préfèrera insulter l'étourdie d'héroïne (même si c'est pas sa faute). Si c'est le héros type prince, il dira rien et se contentera de rougir un peu et d'avoir un air gêné (il ne pensera donc pas à se rincer l'oeil).

- La métamorphose de l'héroïne: Pour une raison x ou y, l'héroïne se retrouve gracieusement affublée de magnifiques vêtements de princesse, mariée, ou autre tenue drôlement sympathique. Bref, le relooking, passage presque obligé. En bonus, on peut parfois voir l'héroïne maquillée, coiffée soigneusement, ou encore portant une perruque. Evidement, cette métamorphose spectaculaire n'échappera pas au héros, qui au choix : rougira, fera des compliments plus ou moins assurés ou encore en profitera pour créer une atmosphère romantique et qui sait, peut-être réussir à embrasser la demoiselle.

- La fête scolaire: Au Japon, s'organise tous les ans ce que l'on peut appeller une fête scolaire, qui se déroule durant le mois d'octobre/novembre dans tous les établissements. Cette fête est entièrement organisée par les élèves qui promouvoient la qualité de leurs établissements à cette occasion. En effet, durant les quelques journées, l'école est ouverte aux parents, futurs élèves mais aussi aux élèves des autres établissements. Cet évènement est donc tout naturellement mis en avant dans la plupart des mangas. Là où le shojo se distingue tout particulièrement, c'est pour sa préférence nette concernant les pièces de théâtre, qui est une des nombreuses activités et représentations généralement organisées durant une fête scolaire. Et l'on ne s'étonne pas de voir les contes de Cendrillon et de la Belle au Bois Dormant largement présents dans les shojos mangas. Bien sûr, l'héroïne ne s'occupe pas du décor ou de commenter les scènes, non, l'héroïne a une place de choix au devant de la scène dans un des rôle-clés bien évidement (si ce n'est pas le rôle principal d'ailleurs).

- Ils se connaissaient déjà: Et oui! A l'époque des couche-culottes (dans 80 % des cas), le héros et l'héroïne ont fait des pâtés de sable ensemble. Le monde est décidément bien petit, surtout la capitale du Japon d'ailleurs, qui après tout, ne compte qu'une petite trentaine de millions d'habitants. Donc dans un petit bled comme celui-ci, il est bien normal de se croiser plusieurs fois durant toute une vie. Malheureusement, dans la majorité des histoires shojo, nos deux personnages ne se souviennent pas de leur toute première rencontre, ou seulement un des deux (c'est d'ailleurs souvent l'héroïne qui a la mémoire courte), ou encore... ils ne se reconnaissent pas tout de suite. La vie est vraiment mal faite. Enfin bref, tout ça pour donner un petit côté: ils-sont-faits-l'un-pour-l'autre! Comme quoi, on ne peut lutter contre sa destinée...

- La Saint-Valentin: Ah, la fête des amoureux, tout un évènement dans le manga shojo. Ca fait paniquer l'héroïne et met son petit coeur en émoi durant au moins un chapitre. Remarquez que l'héroïne, même si elle est piètre cuisinière, préfèrera fabriquer elle même le chocolat qu'elle destine à l'élu de son coeur. Et comme elle est pas radine, elle en fera pour ses amis et sa famille. Remarquez, c'est une tradition au Japon d'offrir des chocolats d'obligation à notre entourage. Mais passons, car le vrai de vrai, son chocolat d'amour en forme de coeur c'est pour le héros, et lui seul. Elle ira d'ailleurs lui offrir le rose aux joues. Il faut dire qu'elle n'a que deux occasions par an pour se déclarer: le jour de l'anniversaire du héros ou la saint-valentin. Peu d'occasions donc! Et bien sûr, cette journée du 14 février est aussi synonyme de galère, et c'est le parcours du combatant pour l'héroïne qui aura toutes les difficultés du monde à offrir son chocolat: rivales, peur du refus, mauvais timing, quiproquo ou malentendu et j'en passe.

- Le White Day: Et un mois après, on recommence! Au Japon, le 14 mars, il est de coutume d'offrir lors du White Day, un cadeau à tous ceux dont vous avez accepté le chocolat. Bien sûr, le garçon n'est jamais obligé d'accepter le chocolat (d'autant plus s'il est économe) mais le héros aime ses prétendantes et se fera une joie de recevoir le chocolat avec le sourire. A noter, et ça c'est moins bon d'être un héros dans ces cas-là, c'est qu'il faut offrir un cadeau de dix fois la valeur du choco. Bon, on peut prétexter qu'on sait pas trop combien ça vaut un chocolat de saint-valentin. Et puis de toute façon, quand on a affaire à une héroïne amoureuse, on peut parier qu'elle se contentera de n'importe quoi, pourvu que ça vienne de son cher et tendre.

Cliché des personnages

- Les orphelin(e)s: Avez-vous remarqué à quel point les orphelins sont nombreux dans les mangas? On a presque l'impression que la moyenne d'orphelins tournerait dans les 50% de la population si on prend en référence les mangas, tout genre confondu (shonen, shojo, yaoi...). Et oui, les orphelines du shojo ont elles aussi la côte, car elles sont attendrissantes, gentilles et surtout, surtout, elles ont une sacré joie de vivre malgré tout. Ca donne un côté "survivor" à l'héroïne, car évidement, elle trouve bien rarement une bonne âme pour l'abriter avant un petit bout de temps. Le scénario passe volontiers à la trappe les lois de protection de l'enfant et d'assistance sociale en vigueur, car il ne faudrait pas être trop réalistes, n'est-ce pas? Mais il y a des bons côtés au dur métier de l'orpheline. Ainsi, on passe instantanément au stade d'héroïne mais aussi, malgré qu'on ne soit pas franchement très jolie, tout d'un coup, on se retrouve avec une petite tripotée de prétendants. Et puis, tant qu'à faire, tout le monde nous aime, car qui pourrait détester une orpheline? Bref, orpheline : un métier d'avenir.

- Le physique de l'héroïne: Généralement, le physique de la parfaite héroïne shojo tourne autour de quelques détails physiques précis qu'on se doit de connaître en tant que mangaka. Les cheveux. Toute une histoire les cheveux. Ils sont longs, très longs dans les shojos. Ne vous étonnez pas de voir une ribambelle d'héroïnes avec des cheveux jusqu'aux fesses voire plus longs encore. C'est normal! La couleur. Très important aussi. Ils ne sont pas sombres en général donc pas noirs. Qui a dit que tous les japonais naissaient naturellement avec les cheveux noirs? Un petit plus non négligeable et fantaisiste : les cheveux ondulés, c'est toujours charmant. Ensuite, La taille de l'héroïne: moins d'un mètre soixante, c'est l'idéal pour avoir une bonne tête de moins que le héros. Ne jamais faire une héroïne aussi grande que le héros! Plus grande alors? Sacrilège! Pour le côté fringues, choisir tout naturellement un style de vêtement classique et gentillet, du moment que ce n'est pas trop affirmé comme pour le genre gothique ou grunge par exemple. L'héroïne parfaite porte aussi plus souvent des jupes que des pantalons (et évitons les jeans ou pantalons larges, s'il vous plaît).

- Le Beau Brun Ténébreux (bbt): L'héroïne a souvent un bbt dans son entourage, et ça n'a rien à voir avec le fait qu'on soit au Japon! Non, car nous parlons ici de bbt, ce n'est pas n'importe quel brun c'est... le summum du brun! Il est ténébreux et mystérieux à souhait, pas toujours des plus sympathiques mais qu'est-ce qu'il est attirant! Il a beau maltraiter l'héroïne, elle en redemande et cherche inconsciemment sa compagnie. Maso, l'héroïne?

- Le blondinet: Généralement, il est bien plus gentillet que notre bbt, il est souvent un peu gamin dans sa tête et tout aussi pur que l'héroïne. Mais ce dont a besoin l'héroïne, ce n'est pas de son alter-ego au masculin mais d'un brun qui la matte et la dresse sévèrement, bref elle veut qu'on lui mène la vie dure. C'est pour ça que le blondinet a peu de chance de conquérir le coeur de notre héroïne. Mais attention! Il y a le blondinet, le vrai celui qui est né comme ça et le blond décoloré et ce dernier cache parfois une personnalité de bbt. Méfions-nous...

- La meilleure amie: Généralement, l'héroïne a une ou deux meilleures amies. Traçons un portrait classique de la meilleure amie. Excentrique, un peu marginale, jouant le rôle de grande soeur un peu possessive auprès d'une héroïne souvent naïve qui n'y connait pas grand chose en amour (contrairement à elle). La best friend admire l'héroïne et elle a de quoi: un petit côté pur et parfait (parfaitement crédible), un grand sourire ainsi qu'une personnalité des plus uniques. Et parfois, c'est bizarre mais on dirait que la meilleure amie est... amoureuse de l'héroïne. Oui, amoureuse. L'ambiguïté des sentiments est souvent de mise dans les shojos, et tout le monde s'aime! Que c'est beau...!


Cliché des amours

- Le triangle amoureux: Et oui, le bon vieux cliché! Une héroïne : deux beaux gosses à ses pieds (si ce n'est plus). Et le fameux : je-ne-sais-lequel-choisir. En général, on remarquera qu'elle préferera tout naturellement celui qui a la plus forte personnalité, même si c'est une grande gueule qui la maltraite ou qu'il a un sale caractère. Bref, celui qu'on remarque le plus, le ténébreux de préférence, celui autour duquel plane un certain mystère. Le mec, le vrai quoi.

- Les amours entre filles: Comme vu précédement dans le cliché de la meilleure amie, il faut savoir que l'héroïne n'attire pas que les beaux garçons mais aussi les filles. Une héroïne de shojo qui se respecte DOIT absolument faire succomber garçons et filles. Meilleure amie ou non, sachez qu'au moins une fille a plus ou moins secrètement notre héroïne. Mais bon, généralement cette dernière ne le remarque même pas, et si elle est un peu novice en amour, elle préfère quand même les garçons, non mais! (et en plus, on n'est pas dans un yuri)

************

Voilà, c'est tout (oui, en fait ça doit déjà faire beaucoup, je me rends pas compte); j'ai rédigé ça aujourd'hui et et.. c'est même pas terminé en fait... hé hé!"

Source




Edit Canari : Sujet déplacé


Dernière édition par Gedomaru le Mar 04 Aoû 2015, 18:45, édité 3 fois
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   

Messagepar Kamélia le Sam 21 Juil 2012, 17:35
Mais dasns les shônen aussi... c'ets toujours le dépassement de soi, y'a toujours une nana au big boobs qui sait bien se battre et une qui faut protéger chépa ... si ça c'est pas de la répétition XD
Kamélia
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 268
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : ... Bonne question.

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Canari le Sam 21 Juil 2012, 17:39
Non non, quand je parle des Bad ends Mélia... C'est pas vraiment que je veux une fin toute triste tout ça... Enfin, parfois quand j'aime pas le perso en question si, ça me fait marrer XD Mais là ça serait aussi plutôt mon côté S qui aime bien voir mes persos préférés crever ou des trucs du genre o/.... Bon au final, que ce soit avec un perso que j'aime ou que j'aime pas, j'aime les bad ends oui XD
Mais bref, le fait qu'on choisisse la fin dans les otage me plait beaucoup, même si au final j'ai tendance à tout faire au bout d'un moment parce que j'aime bien voir toutes les routes.


Mais par contre, c'est pas non plus vrai qu'on prenne les plus mauvais ou vieux shojos comme exemple, j'en ai commencé un certain nombre... Que j'avoue en avoir fini presque aucun parce que ça me laissait très vite, mais genre comme nom je peux citer Love in the mask, Special A, pleins d'autres dont j'ai pas retenu le nom, mais aussi le must du must qui m'a saoulé, Vampire Knight o/

Enfin, après c'est pas pour les dévaloriser, vous pouvez très bien aimer, les héroïnes sont pas si nulles que ça et ont du caractère, les histoires sont quand même assez développé... Mais ça n'empêche que le fait que l'histoire se retrouve centrée sur une romance à l'eau de rose, où tu vois très bien où l'auteur va en venir avec qui l'héroïne va finir et tout ça... Après, ok, j'aime bien lire des mangas où je connais la fin, c'est pas non plus vraiment dérangeant, mais le fait est... Que je supporte pas les persos, que c'est mou, que les pensées des filles m'énervent et les gars dans ces histoires sont pas mieux lotis !

Par contre... Je me souviens d'un shojo... Dont je me rappelle pas le nom ! Haha =D
Où j'avais beaucoup aimé le commencement et comment l'héroïne avançait dans son histoire d'amour et tout, et arrivait enfin à sortir avec ce mec ! Et j'avais aimé le début... Mais dès qu'ils ont commencé à sortir ensemble, ça m'a terriblement déçue et j'ai arrêté presque aussi sec... Autant le début... Il avait un côté comique, les persos étaient pas si chiants que ça, et on c'était même amusant de les voir hésiter à se confesser ou à dire quelque chose à l'autre... Mais dès que leur histoire à commencé, c'est tout de suite redevenu d'un chiant et d'un classique navrant avec plus aucun élément attrayant dans l'histoire... Désespéré

Enfin bref, je dis pas ça sans en avoir lu quoi... C'est juste que c'est des gouts... Et je supporte pas les shojos avec de la romance en premier plan en général XD
Canari
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1132
Date d'inscription : 23/01/2011
Localisation : A droite... Non ! L'autre droite !

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Kamélia le Sam 21 Juil 2012, 17:42
Canana... Dans Peach Girl, si tu connais pas.... tu evrais regarder peut-être.... la fin t'étonnerait je pense... Mais jepeux pas te dire comment ça finit au cas où tu le regardes XD
Kamélia
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 268
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : ... Bonne question.

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Canari le Sam 21 Juil 2012, 17:46
Celui là, pas la première fois qu'on me dit le nom, mais j'ai pas vu non par contre... Mais Mélia, ce que je voulais dire aussi... J'crois que je me suis un peu embrouillée dans mon post précédent XD
Même si l'histoire comporte beaucoup de clichés, n'a pas de suprises, ou est carrément sans vraie fil conducteur... Je peux la lire, si j'aime les persos... Or dans les shojos, le plus gros défaut que je reproche à ceux ci, c'est qu'en général je ne peux tout simplement pas supporter les persos plus de 5 minutes... Et du coup, ça devient très dur de continuer yare

Mais pas que je fais pas d'efforts pour en lire après... J'en ai pas mal au final quand je regarde ma liste XD
Faut juste que j'aime les perso ! Bon après, si l'histoire est originale et a un plus, c'est chouette aussi quand même !
Enfin bon, j'essayerai Peach Girl quand même du coup x)
Canari
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1132
Date d'inscription : 23/01/2011
Localisation : A droite... Non ! L'autre droite !

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Gedomaru le Sam 21 Juil 2012, 19:04
@Kamélia a écrit:
Mais dans les shônen aussi... c'est toujours le dépassement de soi, y'a toujours une nana au big boobs qui sait bien se battre et une qui faut protéger ... si ça c'est pas de la répétition
Et non, les shonen ne sont pas tous comme ça par exemple dans hunter x hunter (si on considère Kurapika comme une fille et bien c'est un garçon manqué) et bien il n'y a rien de tous cela pareil pour Gintama (ou le héros n'as pas de but précis donc il n'essaye pas de ce surpasser).
P-S: on ne sait pas vraiment si Kurapika est une fille où un garçon à cause des traductions mais son seiuu est une fille...
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Kamélia le Sam 21 Juil 2012, 19:11
Kurapica est un mec et si, le héros dans Hunter x Hunter recherche le dépassement de son père puis de lui-même ^^
Kamélia
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 268
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : ... Bonne question.

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Gedomaru le Sam 21 Juil 2012, 19:23
Ah bon??? pourtant dans le tome 1 c'est écrit "l'érudite Kurapika"
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Kamélia le Sam 21 Juil 2012, 19:35
Oui, c'est juste des boulets XDDD
Quand tu regardes la version en vostfr, ils ne disent pas que c'est une jeune fille x)
Kamélia
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 268
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : ... Bonne question.

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Gedomaru le Sam 21 Juil 2012, 19:48
J'ai lu que le manga mais je vais m'y mettre pour l'anime
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Twinkel le Sam 21 Juil 2012, 21:19
Bon... Moi je vais vous parlé d'un de mes mangas préféré, qui est un shojo (Si vous avez une réclam, allez cassé la gueule au mec de Tonkam !). Donc ce manga c'est Ludwig Revolution.

Alors les cliché de l'héroine... Euh Ca va être vite vu, y en a pas !

Tu dis ça, parce qu'elle est un peu mise en arrière plan avoue ! Ou alors tu refuse d'appelé heroine, parceque c'est un Shojo ! Arrête ta mauvaise foie !

Bah... Dans les 3 persos principaux, y a bien une fille, mais elle sert à rien.

Bref ! Dans ce shojo, il n'y a pas d'héroine ! Et y a pas de romance ! Un seul chapitre ou il y a de la romance, et le couple passe 84% du chapitre à se foutre sur la gueule. Le héros est un connard qui drague une nouvelle fille a chaque chapitre ! Bravo

Juste pour dire que vous êtes entrain de vous enfermé dans un principe qui dit manga = cliché !... Bientôt discussion reviendra a dépression nerveuse !

Sinon, moi j'ai bien aimé special A, mais pas trop votre shojo de référence... rhaaa... Maid no kan-machin...
Twinkel
avatar

Expérimenté
Sexe : Masculin
Messages : 817
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : Dans le sud, le vrai ! (Lyon c'est dans le nord !)

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Dim 22 Juil 2012, 21:30
Special A !!!! POWAAAA sur ce manga ta bien raison xDDD Bravo
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Amuro le Jeu 26 Juil 2012, 13:11
Au fait Gema et Kalia, si vous voulez parlez de Hunter x Hunter, allez en parlez au café! hep

De plus si vous voulez parlez des clichés des shonens, allez ouvrir un nouveau sujet s'il vous plaît onegai


Après pour revenir au clichés, j'ai déjà dit tous ce que je pensais avant mais je suis d'accord avec Twink, certains shojo ne comporte pas de clichés hep

_______________________________
Amuro
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 2641
Date d'inscription : 10/12/2010
Localisation : Quelque part par ici où bien par là

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Brook le Jeu 26 Juil 2012, 13:16
si il y a pas cliché il y a pas de photo c'est sa q° comment il font pour avoir des souvenirs.....les pauvres
Brook
avatar

Expérimenté
Sexe : Masculin
Messages : 638
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : dans une bibliotheque avec cuisine integré

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Gedomaru le Mar 09 Juil 2013, 23:23
Il est vrai que les Shôjos ne sont pas tous a l'eau de rose, en voici 2 que je vous conseille:

-Fight Girl (plus basé sur l'humour que sur l'amour) il y a déjà 11 tomes en france mais aucun anime (pour l'instant)
-Ouran High School Host Club (pareil plus humoristique) il y a un anime de 25 épisodes.
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Fairth le Mer 10 Juil 2013, 05:43
Le moment qui m'a vraiment fait rire c'est la partie sur le cliché de l'orpheline XD
D'ailleurs, elle a oublié le cliché de la fiévre qui ne se guérie que s'ils se foutent à poil !! (Lady Georgie, Candy, Fushigi Yuugi, Hana Yori Dango et j'en passe !!)

On est tous conscients de ces trucs là, d'ailleurs, quand entre fan de shoujo on en parle, c'est surtout pour aborder ces magnifiques clichés. C'est d'ailleurs la même chose quand on aborde les clichés dans les Shonen~

EDIT:
J'ajoute que j'insiste toujours sur le fait que Kurapika est un asexué, et que si on devait choisir, ben c'est une fille, obligé !!
Oui, d’après MA logique et MES arguments que tout le monde doit adopter
Fairth
avatar

Expérimenté
Sexe : Masculin
Messages : 2655
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : ♔Sur terre♔

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Gedomaru le Mar 04 Aoû 2015, 18:43
Comme j'ai vu que le lien était mort, et bien j'en ai trouvé un autre et pour éviter de le reperdre j'ai fait un copier/coller mais avec la source bien entendu.

Et donc, je relance le débat en espérant y voir de nouveaux avis et commentaires.
Gedomaru
avatar

Expérimenté
Sexe : Féminin
Messages : 1677
Date d'inscription : 08/07/2012
Localisation : Dans le néant...

http://gedomaru.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Contenu sponsorisé le
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas   
 Les clichés des shoujoAller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nippon Syndrom :: Discussions :: Discussions mangas/animes :: Discussions diverses