Votez
Membres
Sujets
Messages
Welcome
Sujets Récents
Discord
Membres en ligne
Miku Addict
Evénements en cours
Nos partenaires











Posteurs de la semaine
Posteurs du mois
Crédits : Design réalisé par Yukki et codé par Fredou. Sous © Copyright France. Lien vers les crédits complets.
» Présentation de HarukiNessa
Ven 16 Nov 2018, 19:08 par HarukiNessa

» Présentation de HarukiNessa
Ven 16 Nov 2018, 19:07 par HarukiNessa

» Quizz A qui appartient cette arme 2
Sam 03 Nov 2018, 10:42 par Luffyys

» Partenariat avec "Yume no Kuni"
Dim 28 Oct 2018, 19:44 par Invité

» Partenariat avec "Feeling Online"
Mer 02 Mai 2018, 23:47 par Invité

» Le Shinsengumi
Mar 01 Mai 2018, 22:51 par Euffy

» Partenariat avec "Prismver"
Mar 01 Mai 2018, 16:53 par Invité

» Si vous ne deviez en conseiller qu'un...
Mar 24 Avr 2018, 19:18 par Nareshi

» Partenariat avec "Sweet'Art"
Sam 21 Avr 2018, 17:01 par Invité

» Poputepipikku( Pop Team Epic )
Ven 13 Avr 2018, 21:51 par Euffy

» Partenariat avec "Réinvente la Destinée"
Ven 06 Avr 2018, 16:54 par Invité

» Partenariat avec "Sex Pistols Academy"
Sam 31 Mar 2018, 12:41 par Invité

» Devine qui parle 2
Mar 27 Mar 2018, 12:08 par Luffyys

» Yuru Camp△
Dim 25 Mar 2018, 21:58 par Michiyo

» [Sorties de la saison] Printemps 2018
Ven 23 Mar 2018, 10:50 par Tsumiki

HarukiNessa2 Messages - 50%
 
Nareshi1 Message - 25%
 
Luffyys1 Message - 25%
 

 Castlevania 1 (NES)
Messagepar Ragna le Sam 04 Jan 2014, 16:02


Nom : Castlevania (Nom original : Akumajo Dracula)
Développeur : Konami
Editeur : Konami
Support : NES
Genre : Action-Plateforme
Année : 1986

Aujourd’hui j’ai eu envie de faire un peu de retro-gaming (chose qui je trouve manque énormément au forum), la question de quel ancien pourrais-je parler m’est revenu l’arrivé du prochain Castlevania : Lords of Shadow 2 dans maintenant 1 mois, aussi j’ai pensé qu’il était bon de refaire un tour sur les origines de cette série de JV devenu incontournable pour tout gamer digne de ce nom.

Avant de commencer à parler du jeu j’aimerai faire une demande à tout ceux qui posteront à la suite de cette fiche :
-Nous parlons ici d’un vieux jeu qui date des années 80 donc s’il vous plaît j’aimerai que l’on évite toute comparaison avec les jeux qui sont d’une génération plus récente que celui-ci, pour ma part je pense qu’un commentaire disant que le jeu est mauvais avec une argumentation reposant sur la comparaison avec des jeux Next-Gen n’est absolument pas pertinent et inutile du fait qu’à l’époque on n’avait pas les même technologies et possibilités qu’à l’heure actuel, ce serait pour moi aussi utile et pertinent que de comparer un vieux film datant des années 50 à un film sorti tout récemment au cinéma, donc s’il vous plaît éviter ce genre de comparaison.

Bien sur cette note joyeuse revenons à notre jeu.

Univers/Ambiance

Castlevania se déroule à une époque ancienne, dans cette époque les créatures maléfiques sèment la terreur dirigé par leur maître le comte Dracula ce dernier comme à son habitude à ressusciter après avoir été vaincu il y’a de cela un siècle, nous incarnons donc Simon Belmont dernier descendant d’une ligné de chasseur de démon qui ne cesse de combattre Dracula au fil des siècles, armé de son fouet le Vampire Killer il se lance à l’assaut du Castlevania le château de Dracula.

Bon soyons clair tout comme la majorité (si ce n’est la totalité) des jeux de plateformes de cette époque le scénario est juste complètement inexistant, c’est juste un prétexte pour aller casser à quelques centaines de créature démoniaques, cependant si le scénario est inexistant le jeu dégage tout de même une ambiance qui lui est propre, on est en effet ici plongé dans une ambiance assez étrange les graphismes des différents environnement, le bestiaire bien fourni en créature mythologique et fantastique donne une ambiance assez sombre et gothique tandis que les musiques dynamiques (pour l’époque) donnerait plus une ambiance épique et dynamique, au final se mélange donne un très bon on veut casser du monstre et on en redemande.

Pour ce qui est du bestiaire il est très bien fourni vous allez donc affronter des squelettes, des goules, des chauves-souris, des armures vivantes, des têtes de dragons, des corbeaux ou que sais-je là on est cependant vraiment gâtés côté monstre mythologique ce sont les boss, au nombre de 6 seul le premier boss ne représente pas un monstre connu mais sinon vous aurez l’occasion d’affronter la méduse, des momies, le monstre de Frankenstein, la faucheuse et bien sûr Dracula lui-même, pour ma part j’ai trouvé les boss cool ça fait du bien de voir des têtes connues, et de pouvoir les battre soi-même.

L’ambiance ne serait bien sûr rien s’il n’y avait pas de superbe musique pour accompagner le tout, Castlevania peu se targuer d’avoir l’une des meilleurs OST de la NES, des musiques épique qui ont marqué toutes une communauté de fan, bien sûr la plus connu reste la musique du premier niveau Vampire Killer mais d’autre musique sont également de bonne qualité on pourra ainsi cité Wicked Child ou encore Heart of Fire qui sont d’excellente musique et comme faire une sélection serait trop compliquer je vous propose plutôt l’OST dans son intégralité :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Gameplay

En tant que vieux je de la NES Castlevania est bien évidemment un jeu classique, un jeu de plateforme en vue de côté le but est simplement d’avancer en tapant les hordes de monstres qui vous arriveront dessus, durant les niveaux vous verrait de nombreuses de nombreuses chandelles dans lesquelles se trouvent divers objets autant dire qu’il est vivement conseillé de casser toutes les chandelles que vous voyez, vous débutez le jeu avec 16 points de vies, 3 vies et 5 cœurs, contrairement à de très nombreux jeux ici les cœurs n’ont aucun lien avec votre vie il s’agit en fait de vos munitions car oui en plus de son fouet qui peut être upgrader 2 fois (première fois le fouet se change en chaîne et devient 2 fois plus puissant, 2ème fois la chaîne devient plus longue et vous pouvez donc toucher plus loin (noter qu’à chaque fois que vous perdrez une vie et que vous reviendrez la première chandelle que vous casserez sera obligatoirement une upgrade pour le fouet)), Simon Belmont dispose également de tout un arsenal d’arme secondaire qui compte :

-Les dagues : Ce sont des armes faibles dont le seul avantage et qu’elles ont une portée illimitée et une cadence de tir très rapide, Simon les lance en ligne droite.
-Les Hachettes : Armes très utile contre les ennemis aériens car elles ont une trajectoire en arc de cercle et elles infligent de bon dégâts.
-Les Croix : Une arme puissante Simon les lancent en ligne droite et grâce à l’effet boomerang elles peuvent toucher leur cible 2 fois de suite pour encore plus de dégâts.
-Les flacons d’eau bénite : Simon les lance au sol faisant apparaître une flamme qui infligera des dégâts aux ennemis passant dessus, cette arme peut paraître inutile due à sa faible porté mais elle présente un gros avantage qui limite cheat tout ennemi pris dans la flamme est paralysé et ne peut absolument plus rien faire vous permettant d’attaqué avec votre fouet en plus des dégâts de la flamme et comme si ça suffisait pas avec les upgrades vous pouvez lancer des flacons de tel sorte à ne jamais lâche votre cible tant qu’il vous reste des cœurs, avec cette technique il est possible de battre la plupart des boss avant même qu’ils aient eu le temps de faire quoique ce soit (raison pour laquelle je n’utilise pas cette arme qui tue complètement l’intérêt des boss).
-La montre : Contrairement aux autres armes celle-ci vous coûte 5 cœurs par utilisation elle vous permet d’arrêter le temps pendant quelques secondes et donc de figer les ennemis (il semble qu’elle marche contre certains boss mais je n’ai pas essayé contre tous les boss).

Les armes secondaires à l’exception de la montre peuvent être upgrader en trouvant un 2 puis un 3 en chiffres romain dans les chandelles, cette upgrade vous permettront de lancer 2 puis 3 projectiles à la suite (sans ces upgrades vous ne pouvez en lancer qu’un et vous devrez attendre qu’il disparait pour en relancer un autre), tout ce que vous trouverez dans les chandelles peut également être dropper aux ennemis (ceci reste cependant rare), il existe également d’autres objets plus rares qui sont :
-Les pendentifs en forme de croix en ramassant 1 provoque une explosion qui tue tout les ennemis à l’écran.
-Les potions d’invisibilité : Qui vous rende invincible pour quelques secondes
-Les poulets rôti : qui vous redonneront de la vie, sachez que les poulets sont extrêmement rare ils ne peuvent être trouver qu’en cassant un mur il n’en existe cependant qu’un ou 2 par niveau maximum.

Pour ce qui est des contrôles :
-Touches directionnelles : Pour déplacer le personnage
-B : Pour attaquer avec le fouet
-A : pour sauter
-Haut + B : pour lancer votre arme secondaire.

La difficulté :

Abordons maintenant la difficulté du jeu autant être clair le jeu n’est pas accessible à tous, le jeu est très difficile et nécessitera que vous vous investissez si vous voulez en venir à bout voici les points qui rendent le jeu difficile :

-Les sauts : Voici un problème de gameplay votre personnage est lourd lorsque vous faites sûr de vous êtes bien placer car une fois lancer vous ne pouvez plus contrôler votre trajectoire et donc si vous vous êtes louper vous risquer de mourir en tombant dans le vide.

-Le recul : un autre problème (on notera qu’il est récurrent à de nombreux jeux de ce type) est que lorsque que vous êtes touché votre personnages et pousser vers l’arrière, il suffit juste qu’il y’est un gouffre derrière, un ennemi qui sort de nulle part et votre compte est bon.

-Les ennemis mobiles et aérien : Le dernier problème de gameplay est que Simon ne peut frapper avec son fouet qu’à droite et à gauche en s’accroupissant et en sautant, autrement dit les ennemis qui arrivent sur vous à la verticale en volant ou en sautant sont de vrai calamités (sauf si vous avez les hachette comme arme secondaire.

-La progression : comme beaucoup de jeu de cette époque dans Castlevania il n’y a absolument aucun système de sauvegarde, pire encore il n’y a aucun système de mot de passe ce qui signifie que pour terminer le jeu vous devez le finir d’une seule traite sans vous arrêtez, si vous arrêtez vous devrez tout recommencer, de plus les 6 niveaux du jeu sont divisé chacun en 3 sections lorsque vous mourrez vous perdez une vie ainsi que toutes vos upgrades et armes et revenez au début de la section, si vous perdez toutes vos vies et utiliser l’option « continue » (qui fort heureusement est illimité), vous recommencerez au début du niveau (la seul exception étant le boss final où vous n’aurez pas à refaire le niveau si vous perdez toute vos vies) sans upgrade, sans armes secondaire, avec 5 cœurs, 3 vies et votre score remis à 0, le seul moyen de gagner des vies et d’augmenter votre score, à 20000 vous obtiendrez une vie puis vous en obtiendrez à d’autre seuil que je n’ai pas réussi à déterminer.

-Les derniers niveaux : la difficulté montent en effet crescendo jusqu’à la fin ceci due à la puissance des ennemis, dans les 2 premiers niveaux les ennemis vous enlèvent 2 point de vie, dans les 2 niveaux suivant ils vous en enlèvent 3 et dans les 2 derniers ils vous en enlèvent 4, à cause de ce simple fait les 2 derniers niveaux sont des calamités car absolument tout peut vous tuez en 4 coups, de plus ces 2 derniers niveaux sont parsemés d’ennemis très mobiles et d’ennemis très coriaces et même des ennemis immortelles qui ressuscitent au bout d’un certain temps en combinant les 3 vous obtenez une difficulté assez dure à surmonter, rajoutez à cela que les 2 boss sont les plus dure du jeu et vous comprendrez pourquoi mes premières crises de rage ont eu lieu au niveau 5. Bien sûr on n’oublie pas que si vous éteignez le jeu vous devez tout recommencez à 0.  

PS : Notez que pour les fanatiques une fois le jeu terminer vous pouvez recommencer à 0 en mode difficile perso je n’ai fait que les 2 premiers niveaux dans ce mode mais déjà dans ces 2 premiers niveaux les ennemis vous tuent en 4 coups et ils sont plus nombreux…Bref réservé pour les hardcore Gamer.

Conclusion :

Castlevania est un jeu d’une autre époque, une époque où on n’avait pas besoin d’avoir des beaux graphismes, des gameplays hyper complexe et bon scénario pour faire un bon jeu, en ce qui concerne on a là un gameplay basique mais très simple à prendre main, une ambiance unique pour l’époque qui a inspiré certains jeux futurs (non sérieusement progresser dans un château infesté de monstres à dégommer sur de la musique épique/dynamique si ça fait pas penser à Devil May Cry 1 je sais pas à quoi ça peut faire penser).

Alors bien sûr le jeu  n’est pas accessible à tout le monde du fait de sa difficulté bien élevé, cependant le point de ce type de jeu hardcore est que quand on le termine on peut clairement être content de soit, un sentiment de satisfaction assez dure à comprendre pour ceux qui n’ont jamais joué au jeux de cette époque, sentiment que l’on ne retrouve que très/trop rarement dans les jeux d’aujourd’hui due à la casualisation des jeux mais qui était vraiment très bon.  

Ma note : 15/20
(PS : Je n’ai pas fait de partie sur les graphismes car je pense que pour un jeu de cette époque il me serait difficile de les juger n’ayant pas jouer à beaucoup de jeux sur NES.)

Je vous laisse avec une vidéo du premier niveau du jeu pour vous faire une idée du jeu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ragna
avatar

Poussin
Sexe : Masculin
Messages : 400
Date d'inscription : 10/08/2013

https://www.youtube.com/channel/UCizCK9jMwgnTjbA6g4vsSSw
Revenir en haut Aller en bas   
 Castlevania 1 (NES)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nippon Syndrom :: Fiches Asiatiques :: Jeux vidéo :: Action/Plateforme