Votez
Membres
Sujets
Messages
Welcome
Sujets Récents
Discord
Membres en ligne
Evénements en cours
Nos partenaires











Posteurs de la semaine
Posteurs du mois
Crédits : Design réalisé par Yukki et codé par Fredou. Sous © Copyright France. Lien vers les crédits complets.
» [Sorties de la saison] Automne 2017
Hier à 20:04 par Elow

» ★ [XIIXI] • 아주 NICE
Hier à 18:20 par Elow

» Présentation de XIIXI
Hier à 18:18 par Elow

» Quizz A qui appartient cette arme 2
Hier à 15:18 par XIIXI

» L'antre du gribouillage !
Ven 18 Aoû 2017, 17:14 par Euffy

» Partenariat avec "Feeling Online"
Ven 18 Aoû 2017, 16:08 par Elow

» Les dessins de Nareshi
Jeu 17 Aoû 2017, 20:39 par Luffyys

» La créa du mois !
Mer 16 Aoû 2017, 17:44 par Elow

» Battle entre personnages d'animes/jeux vidéos
Lun 14 Aoû 2017, 21:38 par Ryuk

» Présentation de Phoibos
Lun 14 Aoû 2017, 21:00 par Ryuk

» Esquisse
Lun 14 Aoû 2017, 17:40 par Luffyys

» Connaissez-vous bien les autres membres de NS ?
Lun 14 Aoû 2017, 16:56 par Elow

» Qui suis-je 2
Lun 14 Aoû 2017, 11:36 par Medhi

» Devinez l'OST~
Lun 14 Aoû 2017, 11:26 par Medhi

» Présentation de Luffyys
Lun 14 Aoû 2017, 02:45 par Luffyys

Elow15 Messages - 26%
 
Luffyys13 Messages - 22%
 
Euffy9 Messages - 16%
 
XIIXI8 Messages - 14%
 
Ryuk5 Messages - 9%
 
Medhi4 Messages - 7%
 
Nareshi3 Messages - 5%
 
Tsumiki1 Message - 2%
 
Elow50 Messages - 36%
 
Euffy23 Messages - 17%
 
Luffyys19 Messages - 14%
 
Medhi14 Messages - 10%
 
Ryuk12 Messages - 9%
 
XIIXI8 Messages - 6%
 
Nareshi5 Messages - 4%
 
Berseker3 Messages - 2%
 
Tsumiki2 Messages - 1%
 
Hansha2 Messages - 1%
 

 Vagabond
Messagepar Gumikai le Lun 06 Jan 2014, 22:58
Réputation du message : 100% (1 vote)




VAGABOND







Auteurs :

Inoue Takehiko (dessin et scénario), Yoshikawa Eiji (scénario)

Editeur :

Kodansha (Japon), Tonkam (France)

Genre :

Action, aventure, arts martiaux

Statut :

En cours (37 volumes)

Date :

1999-?

Synopsis



L'histoire de Miyamoto Musashi, vu comme le plus grand samouraï japonais, lors de son périple en tant que rônin (samouraï sans maître). Musashi aspire à se mesurer aux plus puissants samouraïs et suit la voie de l'épée qui le destine à une vie de combats.

Avis personnel



Vagabond est un manga de Inoue Takehiko basé sur le roman de Yoshikawa Eiji nommé Musashi. A l'image du roman, Vagabond raconte la vie du célèbre samouraï Musashi Miyamoto mais le récit n'est pas totalement fidèle à la vie du héros : comme vous le verrez lors de la lecture, beaucoup de rencontres entre personnages seraient peu probables dans la réalité, par exemple.
Le manga commence à fin de la bataille de Sekigahara, une bataille importante puisqu'elle oppose le clan Toyotomi aux Tokugawa dans une lutte de pouvoir au pays du Soleil-Levant. Les Tokugawa vaincront et on retrouve le héros dans le camp des perdants : avant d'être un bretteur de grande renommée au Japon, Miyamoto Musashi était Shinmen Takezo, un gamin du village de Miyamoto, fils de samouraï et mal vu des autres villageois (mis à part quelques amis). Il est traité comme un "enfant démon" pour son ambition, son comportement violent et ses yeux effrayants :
Autant vous le dire tout de suite, on ne part pas dans le shonen mettant en scène l'enfant maltraité et malheureux. Takezo assume ce qu'il est, ne vit que pour son ambition et rêve de gloire, s'intégrer dans son village ne l'intéresse pas. Le futur Musashi veut du sang, des coups de sabre, il a soif d'apprendre et de victoires, nous avons affaire là à un sombre vainqueur dans l'âme :
Puisque nous en sommes au nettoyage de clichés, le bushido ou autre forme d'honneur fait évidemment partie du manga, ça ne veut pas dire pour autant que les personnages sont tous des hommes droits et fiers aux principes exemplaires, pas du tout. Si nous pourrons voir que les samouraïs issus de célèbres écoles (Yagyu, par exemple) sont plus nobles que Takezo ou Matahachi, l'ami d'enfance de Takezo, certains sont nonchalants, malhonnêtes, pervers... Ce n'est pas dans Vagabond que nous verrons le cliché du samouraï honorable et sans tâche très souvent. Pour revenir sur Takezo, malgré cet univers plutôt réaliste sur le plan humain, il est quand même très différent de ses "camarades" sabreurs. Comme dit plus haut, il est vu comme un démon, ses adversaires perçoivent sa soif de sang et ça se ressent dans son style de combat au début du manga ; on a l'impression d'avoir affaire à un homme des cavernes enragé prêt à tout pour dégager ce qui se trouve sur son passage. Se servant d'un grand bout de bois aiguisé, avec des vêtements sales, souvent mal rasé, Takezo effraie les plus faibles et éveille l'intérêt des plus forts :
Concernant le manga en général, ceux qui aiment avoir un univers qui se diversifie un peu ne seront pas forcément déçus. On ne bouffe pas du samouraï à longueur de chapitres, il y a également des moines et ils ne font pas office de pots de fleurs. Si le thème principal est le combat, les interactions entre les personnages nous montrent aussi que ce sont avant tout des humains et ces passages sentimentaux peuvent aussi bouleverser l'intrigue et agir directement sur les combats. Le rythme est plutôt rapide au départ mais certains moments du manga sont très particuliers : nous avons des ralentissements soudains, des passages très lents qui se concentrent avant tout sur l'aspect psychologique des personnages, c'en est même philosophique (réaliser ce qu'est la vraie force ou la compréhension du statut d'invincible, par exemple). Ces "freins" donnent un autre aspect au personnage de Musashi : parfois celui d'un homme confronté à un dilemme entre ses sentiments (amoureux ou pas) et la voie qu'il a choisie (la voie de l'épée exige de se consacrer au combat) mais aussi l'image d'un diamant brut à polir avec de la technique et de la sagesse. Mais le défi semble presque improbable tant le jeune rônin déborde de rage.

Vous l'aurez compris, Vagabond se focalise avant tout sur Musashi Miyamoto mais c'est un manga conçu pour durer. Arrivé à la centaine de chapitres, vous pourriez avoir l'impression d'avoir à peine commencé le manga... Et pourtant l'auteur ne laisse pas l'impression de gagner du temps et de faire durer, non, il développe. Au-delà du personnage principal, certains autres personnages bénéficient aussi d'un bon développement, voire d'un arc, à commencer par Hon'iden Matahachi. Comme dit plus haut, il a grandi avec Musashi et veut lui aussi devenir un rônin célèbre mais il n'est pas vraiment de la trempe de son ami. C'est un exemple parmi les personnages secondaires du manga qui sont développés en profondeur dont on voit l'état mental, la progression de leur vie en général et, en ce qui concerne Matahachi, sa progression en tant que samouraï. Et beaucoup de ces samouraïs justement ont un point commun : la voie de l'épée. Cette thématique du manga a la particularité d'expliquer à elle seule les raisons de se battre des samouraïs. Pas besoin de se demander pourquoi celui-ci affronte celui-là, les principales raisons sont complètement assumées via cette fameuse voie de l'épée : les samouraïs veulent s'améliorer, ils veulent devenir les plus forts dans leur domaine, pas besoin de chercher plus loin pour la plupart d'entre eux, ils vivent pour le combat, tout simplement. Ainsi, Inoue a trouvé un bon moyen de ne pas se renouveler sans arrêt lors des conflits sans pour autant paumer les lecteurs et il peut ainsi se concentrer plus librement sur l'aspect psychologique des personnages ou sur les différentes techniques de samouraïs. Les techniques justement : bien souvent on peut être noyé par des noms complexes avec des guerriers qui hurlent le nom de la technique qu'ils utilisent... Il y a bel et bien des noms de techniques dans Vagabond, utilisés assez brièvement cependant, pour décrire le style général du samouraï la plupart du temps ("Ganryu" pour décrire le style de Sasaki Kojiro par exemple, un personnage clé du manga), mais, lorsqu'il s'agit de combattre, pas de noms de techniques impossibles à retenir, juste les deux combattants et leurs pensées. Cela a pour effet d'accélérer un peu le rythme des scènes d'action au début, mais à l'image de Musashi, les combats vont devenir de plus en plus profonds mentalement, plus violents aussi. Et là se trouve un paradoxe qui fait à la fois toute la simplicité et toute la complexité de Vagabond. Oui, la raison de base est simple : se battre pour devenir meilleur et être reconnu mais, plus on creuse, plus on s'aperçoit que finalement ça n'est pas si simple. Savoir comprendre l'adversaire, connaitre ses capacités, découvrir des nouvelles techniques, savoir intimider son adversaire... Différents exemples de ce que sont les combats dans le manga : un art simple en apparence, tout un style de vie en réalité.

Pour continuer sur les personnages, c'est plutôt réussi au niveau du chara-design. On arrive à distinguer sans trop de difficultés les personnages les plus importants, même si certains ont des ressemblances (Musashi et l'héritier Yagyu par exemple) ça n'est pas gênant dans l'ensemble, c'est un peu moins le cas pour les personnages féminins. De manière générale, ils (les personnages) sont souvent mis en valeur via des flashbacks. Cela permet de mieux les connaitre ou de les découvrir même si ils ne sont pas les personnages principaux. De ce point de vue là, Vagabond est tout sauf bâclé. Bien évidemment, il y a des centaines de personnages qui servent de simple chair à sabre mais beaucoup ont droit à leur développement que ce soit au combat ou leur personnalité et, encore une fois, le manga dure car il est précis et profond grâce à des personnages secondaires qui ont pour la plupart un style de vie commun mais qui le vivent de façons différentes.
Dans la vie réelle, Miyamoto Musashi a écrit un livre nommé Gorin no sho (traduit comme "Livre des cinq anneaux") où il parle de son expérience personnelle, de tactique, de combat et de philosophie... Des sortes de piliers que l'on retrouve dans l'oeuvre d'Inoue :

- L'expérience personnelle de Musashi tout simplement car nous suivons sa vie en tant que héros.

- Combats et tactiques représentant le côté action du manga : avec quel sabre frapper (les samouraïs ont deux sabres, le très connu katana et le wakizashi, sabre court utilisé pour se défendre mais aussi pour le seppuku, c'est-à-dire se suicider si le samouraï a failli, par exemple), savoir réagir, à quel moment frapper... Car oui le sabre ne fait pas tout, lorsqu'ils sont neutralisés, vous verrez souvent les personnages s'en remettre à leurs membres ou à un objet (une pierre par exemple) pour reprendre le dessus. Tous les moyens sont bons pour gagner un face à face ; si il y a une faille, le samouraï doit savoir l'exploiter.

- La philosophie : c'est plus ou moins l'aspect psychologique des personnages ou des combats en général. Bien souvent l'auteur utilise des comparaisons ou les personnages se posent des questions sur certains sujets auxquels ils cherchent la réponse de différentes manières. De plus, le lecteur peut parfois "être à l'image" du personnage : lorsque ce dernier est perdu par exemple, il y a parfois un flot d'explications qui peut paraître incompréhensible au premier abord mais lorsque le personnage trouve la solution, tout parait plus clair pour le lecteur comme pour le personnage, ce qui n'est pas le cas dans tous les mangas où l'on peut souvent voir un personnage méditer sur une chose que le lecteur sait déjà.

Autre point fort de Vagabond, c'est la maîtrise des contextes, avec ces successions de combats et une grande partie des personnages ayant un objectif commun. Cela pourrait devenir lassant mais les différents contextes du manga rafraîchissent les confrontations en quelque sorte : conflits, voyages avec un objectif clair, rencontres anodines... L'intrigue du manga est à la fois éparpillée mais précise, donnant une impression de diversité tout en restant clair. On sait toujours que l'on suit Musashi Miyamoto mais son voyage à travers le Japon est l'occasion de découvrir des choses différentes. Ajoutez à ça le développement des autres personnages, il se passe toujours quelque chose dans le manga. Au risque de me répéter, les moments de ralentissements ne sont pas vraiment des temps morts mais une avancée psychologique du/des personnage(s). Des hommes se construisent une réputation, d'autres la perdent, cela devient à la fois le récit d'un personnage mais aussi du gratin des guerriers médiévaux japonais sans que Musashi soit forcément impliqué.

Pour résumer, Vagabond c'est un manga qui grandit : en apparence simple, plus complexe au fur et à mesure, des rythmes différents mais bien gérés, une grande variété de personnages ou au niveau des thèmes abordés. Un manga qui n'a sans doute pas fini d'impressionner tant il dure sans prendre une ride.

Extra



Les personnages :


Miyamoto Musashi


Sasaki Kojiro


Hon'iden Matahachi


Otsu


Takuan

Quelques couvertures :




Gumikai
avatar

Expérimenté
Sexe : Masculin
Messages : 303
Date d'inscription : 30/10/2013

Revenir en haut Aller en bas   
 Vagabond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nippon Syndrom :: Fiches Asiatiques :: Mangas :: Seinen