Votez
Membres
Sujets
Messages
Welcome
Sujets Récents
Discord
Membres en ligne
Miku Addict
Evénements en cours
Nos partenaires











Posteurs de la semaine
Posteurs du mois
Crédits : Design réalisé par Yukki et codé par Fredou. Sous © Copyright France. Lien vers les crédits complets.
» Ca ne va plus du tout...
Aujourd'hui à 02:06 par Gedomaru

» [Commu'] Animal Crossing Pocket Camp
Hier à 23:27 par Gedomaru

» [CORRECTEUR] Les fautes ? Je les mange ! |En cours|
Hier à 23:20 par Euffy

» [Sorties de la saison] Hiver 2018
Hier à 18:46 par Elow

» [CORRECTEUR] Les jeux vidéo ça me connaît ! |Terminé|
Mar 21 Nov 2017, 19:34 par Elow

» Quizz Screenshot 2
Mar 21 Nov 2017, 19:00 par Elow

» Overwatch
Mar 21 Nov 2017, 12:59 par Nareshi

» Partenariat avec "Sine Nomine"
Dim 19 Nov 2017, 13:57 par Elow

» Fermeture de Sine Nomine
Dim 19 Nov 2017, 13:56 par Elow

» Koe no Katachi (A Silent Voice)
Jeu 16 Nov 2017, 22:52 par Gedomaru

» [Sorties de la saison] Eté 2017
Jeu 16 Nov 2017, 18:40 par Tsumiki

» Stranger Things
Jeu 16 Nov 2017, 18:30 par Tsumiki

» Shingeki no Kyojin : saison 3 datée !
Jeu 16 Nov 2017, 17:32 par Elow

» Nos animes du moment !
Jeu 16 Nov 2017, 17:20 par Elow

» Nos mangas du moment !
Jeu 16 Nov 2017, 11:40 par Tsumiki

Elow10 Messages - 31%
 
Tsumiki8 Messages - 25%
 
Euffy7 Messages - 22%
 
Nareshi3 Messages - 9%
 
Gedomaru2 Messages - 6%
 
Wakumi1 Message - 3%
 
Luffyys1 Message - 3%
 
Elow84 Messages - 40%
 
Euffy39 Messages - 19%
 
Tsumiki39 Messages - 19%
 
Wakumi17 Messages - 8%
 
Nareshi14 Messages - 7%
 
Gedomaru6 Messages - 3%
 
Chibimaru3 Messages - 1%
 
Michiyo3 Messages - 1%
 
Luffyys3 Messages - 1%
 
Yuriakai2 Messages - 1%
 

 Joute n°1 : "solitude dans la nuit"
Messagepar Invité le Mar 21 Déc 2010, 16:56
A la lumière d'une bougie, la plume sur un papier maintes fois froissé, la vie s'écoule lentement...



Bonjour et bienvenue à tous, lecteurs auteurs comme admin et autres bureaucrates...

Pour avoir trouvé le sujet de notre future composition croisée, je suis chargée de vous le présenter. Le 1er thème de notre Joute Littéraire est donc :

"Solitude dans la Nuit"



Le texte, au genre libre (poésie, très courte nouvelle, récit, ...), devra être rendu pour Noël à la suite de ce message (la date pourra être modifiée à tout moment par les auteurs selon les contraintes rencontrées).

Pour plus de praticité, il est demandé aux lecteurs d'attendre la publication des auteurs au complet avant d'afficher leurs commentaires. Si vous le faites quand même c'est pas grave (mais bon à éviter tout de même) ).

Aux auteurs : Lors de la publication de votre texte n'oubliez pas de préciser en haut de celui-ci la date de rendu ainsi que le thème en gras pour qu'on s'y retrouve entre simple commentaire et publication de texte. Merci d'avance !

Sur ce ... Que la Joute commence !


EDIT : Délai allongé jusqu'au Nouvel An.

Relu par Nareshi


Dernière édition par なみ ほかた le Lun 27 Déc 2010, 16:51, édité 1 fois
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Sam 25 Déc 2010, 22:35
"Solitude dans la nuit " Rendu le 25 décembre




La nuit est bien noire,
Mais tu vois un chemin
Ton chemin, celui de ton destin.
En continuant ta route,
Tu trouveras la lumière.
Depuis toujours,
Tu es caché dans l’ombre,
Mais aujourd’hui, montre-toi.
In Die Nacht, la lumière t’éclaire.
Tu rêves d’un monde meilleur,
Mais celui-ci n’existe que dans ton âme.
Le noir de la nuit t’atteint,
Te faisant sombrer dans la folie.
Mais, sincèrement, n’as-tu pas toujours été fou ?





Voilà mon texte pour la Joute, il es très court alors désolé.
sur ce, bonne fête a vous
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Sha-chan le Sam 25 Déc 2010, 23:55
Solitude dans la nuit, rendu le 25 décembre


Le secret d’une étoile

Dans la pénombre du crépuscule qui achevait de s’éteindre, une brise fraiche agitait de vieilles balançoires, faisant grincer leurs chaines rouillées, et agitaient en un bruissement doux les feuilles du vieux saule. Le quartier résonnait encore des rares coups de klaxons venus de l’autoroute proche, et des aboiements de chiens accueillants leurs maître rentrant du restaurant, mais partout le calme gagnait peu à peu du terrain en même temps que les lumières achevaient de s’éteindre. Au numéro 7, la dernière maison de la rue, tout était déjà silencieux, la lueur tremblante d’une lampe de bureau disparut enfin, plongeant la demeure dans l’obscurité. Gwenn soupira bruyamment et s’étira, satisfaite d’avoir abattu en une soirée le travail que sa secrétaire aurait dû accomplir depuis plus de deux semaines si elle n’était pas aussi bavarde. L’espace d’un battement de cœur, l’agitation du monde sembla s’être suspendue dans la nuit noire et, encore aveuglée par la lumière qu’elle venait d’éteindre, elle ne put distinguer que l’obscurité.

- Aaaah, enfin un peu de repos ! Souffla la jeune femme en se laissant tomber en arrière sur sa chaise dont le dossier protesta d’un grincement.

Gwenn ramassa ses clés et se leva pour aller ouvrir la porte qui donnait sur le jardin et sortit dans l’air frais d’une belle nuit d’été. Ses pieds nus glissaient dans l’herbe humide alors qu’elle avançait sans y regarder vers le grand arbre qui trônait au fond de la parcelle. L’air était doux, et la nuit noire brillait de l’éclat hésitant des étoiles naissantes, sans aucun nuage pour venir en ternir l’obscurité. Ah, et ils disaient qu’il y aurait une tempête, ce soir… la météo est encore moins fiable que mon horoscope ! rit-elle. La nuit est calme aujourd’hui, on dirait que rien ne bouge, pour une fois… Ca tombe bien, après une aussi longue journée… La jeune femme soupira et se laissa glisser le long du tronc du saule pleureur, isolée du reste du monde par un rideau de branches tombantes qui effleuraient le sol à quelques mètres devant elle. Gwenn aimait particulièrement cet endroit paisible et venait souvent s’y asseoir quelques minutes, parfois même plusieurs heures, pour oublier un peu le travail et les centaines de choses à faire, de rendez-vous à ne pas manquer qui rythmaient sa vie de femme d’affaire, et le vacarme assourdissant de la journée. Un peu de silence… on n’en profite jamais assez, quelques minutes sans la sonnerie stridente du téléphone, sans les portes qui claquent au bureau, ou les bavardages stériles de Louise… cette fille, quel moulin à paroles ! Enfin, elle est gentille quand même, juste un peu… primaire. Elle est épuisante. Ah, je n’ai vraiment plus de patience, il est temps que je prenne des vacances ! Mais si je pars une semaine, à mon retour, on aura fait faillite… Gwenn soupira et chassa ses pensées d’un mouvement de tête, se laissant glisser au sol pour contempler les étoiles à travers les branches du saule. Un fin sourire éclaira son visage en la reconnaissant, cette étoile si particulière qu’elle avait pris l’habitude de considérer comme la sienne, un peu plus grosse, plus éclatante que les autres. Probablement Vénus, mais elle n’aurait pu l’affirmer ; elle n’y connaissait rien. En l’observant ainsi, elle se demanda combien de gens faisaient de même à cet instant précis, où ils se trouvaient, à quoi ils pensaient en la regardant avec cette fascination qu’elle ressentait toujours…

*****


Puis, lentement, ses pensées dérivèrent loin de l’instant présent, de cette nuit, de son arbre, et le temps s’écoula sans qu’elle s’en aperçoive. Elle ne sentit pas l’air refroidir ni le vent se lever, elle n’entendait plus le ronronnement lointain du trafic, l’aboiement rageur d’un chien enfermé dehors, ou les derniers rires d’amis se disant au revoir après une longue soirée. Elle était seule dans le silence de la nuit, le calme absolu d’une solitude parfaite, paisible…

- Gwenn ? Appela un jeune homme depuis la porte entrouverte, à l’autre bout du jardin. Tu rentres ? Il va y avoir de la tempête, le vent est en train de se lever !

La jeune femme se redressa et, à peine fut-elle assise, elle sentit une brise glacée caresser sa peau. Brutal retour à la réalité. Mince, songea-t-elle, j’étais perdue dans mes pensées, je n’ai pas remarqué, il fait froid maintenant, et les branches craquent déjà sous la pression du vent, c’est presque sinistre… Gwenn se leva d’un bond et cria en retour :

- J’arrive !

Elle parcourut la longueur du terrain en courant à en perdre l’haleine et se réfugia dans les bras de son fiancé, fermant les yeux et absorbant le plus de chaleur possible. Elle détestait la tempête, elle en avait une peur irrationnelle, mais le stress s’était envolé à l’instant où elle avait senti cette chaleur rassurante et familière l’entourer. Elle sourit lorsqu’il la réprimanda en riant d’être sortie pieds nus, certaine qu’il s’inquiétait encore pour rien, et qu’elle ne serait pas malade pour si peu, et se laissa porter jusque dans son lit, ne tardant pas à se blottir à nouveau contre son amant, murmurant autant pour elle que pour lui :

- Max…
- Mrrmh ?
- Je t’aime.

Le jeune homme se retourna, souriant, et joignit brièvement leurs lèvres avant de lui répondre sur le même ton. Ce fut la dernière chose qu’elle entendit avant de s’endormir.


*****

- Gwenn ? Gwe-een ? Maaah ! Où traine-t-elle encore ?
- Bah, chérie, tu la connais, elle doit encore être en train de dormir jusqu’à la dernière minute !
- En laissant la porte arrière ouverte ? Non ça m’étonnerait… Oh, évidemment, je sais ou elle est !
- Ah ?

Elisa, la meilleure amie de Gwenn, entraina son mari à sa suite et courut dans le jardin, pointant le saule du doigt. Pierre poussa un soupir amusé et suggéra :

- On la réveille ?
- Si tu tiens à te faire mordre, vas-y !
- Yep, y a quelqu’un ? J’ai vu la porte ouverte, je suis rentré… Ah, les vieux !
- Rhaa, arrête de nous appeler « les vieux » ! Tout le monde ne reste pas célibataire et puérile jusque quarante ans, Nic !
- Gnagnagna… vieille ! Bon elle est où Gwenn ?
- Là.

Nic suivit du regard la direction indiquée et soupira :

- Ca arrive encore souvent…
- Oui, ça m’inquiète un peu, j’avoue. Bon, je vais la réveiller.

Elisa s’approche lentement de son amie et lui secoua un peu l’épaule, l’appelant doucement jusqu’à ce que se réveille enfin, grognant contre l’inconfort de son matelas avant de réaliser où elle se trouvait. Pierre et Nicolas se jetèrent un regard entendu et éclatèrent de rire avant de se jeter sur la jeune femme et de la soulever sans prendre en compte ses protestations.

- Allez, debout, file te changer et avale ça, je te l’ai acheté spécialement parce que j’étais sûr que tu serais à la bourre, encore !
- Oh, merci Pierre, ça tombe bien j’avais oublié d’acheter du pain !
- Et, bon anniversaire Miss !

Gwenn répondit d’un simple sourire et courut prendre sa douche. Songeuse, elle repensa à son rêve et observa son reflet dans le miroir. Vingt-cinq ans… ça me semble étrange, quand je songe à tous les plans qu’on avait fait, j’en suis si loin aujourd’hui… Mais… La jeune femme enfila un jeans, un t-shirt, attrapa sa sacoche et se précipita au rez-de-chaussée pour se servir un verre de jus de fruit. Elise et Pierre étaient déjà partis, promettant de venir au souper qu’elle avait accepté suite à la lourde insistance de ses collègues de voir se dérouler chez elle. Elle sourit encore, se disant que l’idée n’était peut-être pas si mauvaise, et se remit à siroter son jus d’orange en refaisant mentalement la liste des invités.

- Hum, je vais y aller aussi, si je suis encore en retard je vais vraiment me faire virer.
- Tu viens ce soir ?
- Oui oui, bien sûr. À ce soir.

Nicolas hésita une fraction de seconde mais fit finalement demi-tour sans ajouter un mot et se dirigea vers sa voiture, le moral en baisse. Il n’aurait peut-être pas dû choisir un cadeau aussi explicite. Alors qu’il allait démarrer, quelque chose, ou plutôt quelqu’un, s’écrasa contre sa portière.

- Pfiou, juste à temps !
- Oublié de me dire un truc ?
- Mmh, oui euh… Tu sais, j’ai réfléchi à ce que tu m’as dit et…
- T’en fais pas, je comprends. Tu n’aimes toujours que lui…
- Non ! Enfin je veux dire, oui, c’est vrai, j’y pense encore mais… Ce matin, en me réveillant là, j’ai réalisé un truc… Tu sais, je… Rhaa, comment expliquer ça ? Max restera toujours une part de moi, tu le sais bien, mais si tu peux accepter ça… ta place à toi, elle n’est pas dans les souvenirs.
- Gwenn…

La jeune femme ne lui laissa pas le temps de placer un mot et l’embrassa, le laissant sans voix. Elle referma la portière en riant de l’air ébahi qu’il affichait et, d’un ton purement innocent, lança la plus terrible banalité qu’elle trouva avant de disparaitre aussi vite qu’elle était apparue, réalisant qu’elle était déjà en retard :

- Fais attention sur la route !

*****

Tard dans la nuit, Gwenn était assise au pied de son saule et contemplait le ciel étoilé scintiller de rires silencieux. La brise soufflait légèrement, lui tirant parfois un frisson et le bruissement léger des feuilles seul brisait le silence tranquille de la fin de l’été. Elle posa la tête sur une grosse racine, croisant les bras dans sa nuque, et soupira d’aise. Aaaah… Ce calme ! La fête était parfaite, vraiment, je me suis bien amusée. Le gâteau de Lucie était énorme ! Elle n’avait pas menti. Les yeux fermés, Gwenn riait en se remémorant sa journée longue et agitée. Le travail, les commérages des femmes de ménage qui l’empêchaient de se concentrer, courir après le bus pour arriver à l’heure, être étouffée par la surpopulation dans le métro, la fête d’anniversaire, le cadeau de Nicolas. Nic… Il avait pris le risque de m’acheter ça alors qu’il pensait que je le repousserais encore… Il n’aurait pas laissé tomber ! C’est le genre de personne que tu aurais aimé, pas vrai, Max? Vous vous seriez bien entendus, même s’il est très différent… D’où tu es, tu dois avoir bien ri de tous ses vains efforts, et de mon mauvais cractère ! Je crois que j’ai enfin compris… Ce que tu voulais dire.

- Gwenn ? Tu rentres ou c’est moi qui sors ?

La jeune femme releva la tête et observa la silhouette longiligne qui ressortait dans la lumière, appuyée contre le montant de la porte ouverte. Elle devina son sourire espiègle au ton de sa voix et se redressa, touchée par sa bonne humeur contagieuse.

- J’arrive !



Pfiou... yare Noël se termine déjà! Mais pour finir cette fête en beauté, ceci est mon cadeau pour vous! hiii J'ai hâte d'avoir vos avis à toutes et tous, ce thème n'était pas facile, mais il m'a bien inspirée, j'espère que ça vous aura plu!
Sha-chan


Poussin
Sexe : Féminin
Messages : 1476
Date d'inscription : 15/10/2010

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Yukki le Sam 01 Jan 2011, 21:23
Mmmh... Je dois vous avouer que je suis assez déçu là, je m'attendais à davantage de participant(e)s pour ce salon et notamment pour ce premier essai de joute.
Bon, j'ai déjà attendu 6j depuis la date limite, mais disons que je vais attendre encore un peu avant de juger si l'aventure continue ou pas (oui oui, Gyder était pas déjà très chaud au départ mais m'a quand même permis de vous autoriser à le faire, mais là c'est moi qui suis )
Je pense que d'ici le 9 Janvier, on aura une petite réunion pour en discuter. D'ici là, bonne continuation !!

_______________________________

Yukki
avatar

Maître des quêtes
Sexe : Masculin
Messages : 5929
Date d'inscription : 19/06/2010
Localisation : Annecy

http://www.nippon-syndrom.com
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Sam 01 Jan 2011, 21:39
1er janvier 2011, thème "Solitude dans la Nuit".

L'immense baie vitrée faisait des reflets inhabituels dans le salon. Des raies de lumières d'un bleu nuit les traversaient. Seul un bruit de pas venait troubler le silence. De la fumée qui s'élève d'une tasse. Des yeux qui se perdent dans le lointain. Qui rêvent. Et si...

Et si... Dans l'herbe verte.
La pluie fine comme rythme
des pas. Se perdre dans
une danse. L'air fouettant
le visage. La chemise collant
aux épaules...



La peau frémit au contact du sol. La tasse est posée. Un souffle vient réguler la pièce. Les reflets changent, se transforment. La lune fait bouger les ombres, arrangeant les contours. Cheveux étalés sur le parterre, une main qui s'étend, caressant légèrement le carrelage. La lumière se fait argent et coule, coule sur le regard. Le vent fraîchit au dehors.
Paupières fermées. Une larme se détache.


Dernière édition par なみ ほかた le Lun 17 Jan 2011, 02:59, édité 1 fois
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Sam 01 Jan 2011, 21:43
hulky AAAAAAAAAAAARGH!!! Après les multiples plantages de mon PC qui ne veut pas de mes post, des mes codes de connections, des soirées de fêtes entre amis ...etc... Je rends enfin mon texte!! fantom

J'informe au passage que les autres personnes prévues pour cette joute ne peuvent, pour des raisons personnelles, rendre leurs écrits. On sera donc juste les 3. Vous pouvez donner vos com' voilà.
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Yukki le Mer 05 Jan 2011, 18:42
Bon ben, je suis le premier à commenter alors !! Euh
Je trouve déjà que vos styles sont très différents et que c'est d'autant plus intéressant de les lire comme ça...
Chacune aborde d'une façon propre et particulière son thème... Et la façon dont Nami a écrit, c'était un peu particulier, je trouve... Original, même. Bravo
Pour Sha, j'aime bien l'avancée de l'histoire, son déroulement et tout, ça se voit que l'inspiration est venue... directement par la longueur !! XD ... Et pour Babyelektra, c'est vraiment mieux que ce que tu as écrit avant, je trouve, j'adore !! j'adore

Mais bon, je dois vous avouer que j'ai pas une superbe âme de littéraire... et là tout de suite en tête, je me rappelle même plus intégralement de ce que vous avez écrit pour en faire des critiques ! snif (irrécupérable)
J'espère que d'autres vont suivre le pas aussi...

_______________________________

Yukki
avatar

Maître des quêtes
Sexe : Masculin
Messages : 5929
Date d'inscription : 19/06/2010
Localisation : Annecy

http://www.nippon-syndrom.com
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Sha-chan le Sam 08 Jan 2011, 13:15
Bon, il me semble que ça manque un peu de réactions par ici yare ...
C'est quoi cette léthargie! yells NS, réveillez-vous!

nani ?! Si c'est parce que mon texte est trop long, commentez ceux des autres au moins, c'est important d'avoir des avis extérieurs pour nous.

Je vais donner mon avis, suivez mon exemple héros

Elektra, ton texte est court c'est vrai mais tu n'as pas à en rougir, il est très prenant, c'est du sentiment brut, j'aime beaucoup Bravo Tu as une façon très poétique d'aborder les choses, c'est une autre dimension, je trouve ça génial!

Le texte de Nami m'a semblé quelques peu plus... hermétique Euh mais cependant fascinant! Je l'ai lu à de nombreuses reprises pour clarifier mon ressenti, qui reste cependant assez étrange. Pour moi, tu ferais plutôt partie de la catégorie "poètes maudits" (ou autrement dit, peu de gens te comprennent, mais tu deviendras très célèbre... après ta mort XD ) Mais je dis ça gentiment, j'ai trouvé ça beau ce que tu as écrit! Ce n'est juste pas à la portée de tout le monde ^^



Merci Yuki d'avoir dompté ton aversion de la lecture pour nous donner ton avis, ça fait énormément plaisir hiii Et oui, c'est toujours comme ça avec moi, je décide de faire un truc court, et je me retrouve avec une histoire en trois volumes ahem Mais je me restreindrai un peu la prochaine fois.
Sha-chan


Poussin
Sexe : Féminin
Messages : 1476
Date d'inscription : 15/10/2010

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Mer 12 Jan 2011, 23:31
Moi, j'aime les deux texte. ( sauf le mien ) Ils sont SPLENDIDE je trouve. Hm... quand aura lieu la prochaine joute ? si il y en a une prochaine bien sûr...
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Invité le Lun 17 Jan 2011, 02:48
Byelektra > joli texte. Le milieu casse un peu le rythme mais la suite "rattrape" très bien le coup. Bravo, vraiment!

Sha > on avait pas vraiment précisé la longueur donc bon c'est pas grave d'autant que ... je suis arrivée à le lire de bout en bout!! J'ai un peu lâché le fil au niveau de la fête d'anniversaire mais sinon, globalement, on entre on sort, c'est fluide et simple tout à la fois. Sympa!

Pour mon texte je sais qu'il est dur à lire autant qu'à comprendre. J'explique un sentiment: la solitude, incarnée par ... le manque de pronom (Vous aviez remarqué? Etoo Il n'y en a pas dans tout le texte, on a des pronoms indéfinis simplement)!
Parfois on ne sait pas qui, mais il nous manque quand même ...
Il y aussi tout le vocabulaire du corps et des sons pour exprimer la présence dans l'absence (le souvenir quoi d'où le sentiment de solitude!). Il y a les couleurs aussi (aspect de la réalité) ... Bref!
Vous n'êtes pas des littéraires et vous n'avez sans doute que très peu analysé des textes d'accord. Je prendrais ça ne compte la prochaine fois sorry Désespéré
Invité



Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Yukki le Lun 17 Jan 2011, 11:18
Moi j'suis pas littéraire du tout et je n'ai vraiment pas envie d'avoir cet âme, alors...

_______________________________

Yukki
avatar

Maître des quêtes
Sexe : Masculin
Messages : 5929
Date d'inscription : 19/06/2010
Localisation : Annecy

http://www.nippon-syndrom.com
Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Aelanne le Ven 01 Avr 2016, 18:42
Sujet plus d'actualité, je verrouille et je déplace
Aelanne
avatar

Poussin
Sexe : Féminin
Messages : 3549
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans le TARDIS

Revenir en haut Aller en bas   
Messagepar Contenu sponsorisé le
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas   
 Joute n°1 : "solitude dans la nuit"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Nippon Syndrom :: Made in NS :: Créas littéraires :: Espace Jouteurs